Courriers adressés au Maire

Lettre M. GUERRINI le 24.03.2004

Antenne relais Orange usine à chaussures

Monsieur le Maire,

J’ai appris par l’intermédiaire de voisins inquiets qu’une autorisation de mise en place d’une antenne relais de téléphonie mobile avait été accordée pour son emplacement au niveau de l’usine à chaussures VALLAGNOSC, route de SAUVECLARE.

Ces voisins sont venus me demander mon avis en tant que médecin car beaucoup craignent, et leur inquiétude est légitime, pour leur santé.

Pourquoi ce site a t’il était choisi puisque la réception des trois opérateurs est suffisante pour les habitants du quartier ?

Je ne suis pas un spécialiste des champs électromagnétiques, je me suis donc renseigné.

Le rapport ZMIROU, remis au ministre de la Santé en février dernier, montre que certains effets biologiques sont avérés, mais qu’en l’état actuel des données scientifiques les effets sur la santé ne sont pas démontrés. Une enquête internationale est en cours mais les réponses ne devraient intervenir que dans 5 ans !!.

Les scientifiques n’ont donc pas tranché pour l’instant ( malheureusement en médecine, la vérité d’hier n’est pas toujours celle de demain cf le sang contaminé et l’ESB ).

En attendant, les juges et de nombreux maires des communes suivantes  ( Cannes, Grasse, La Gaude, Mougins, Pégomas, Vallauris, Villefranche sur mer, Villeneuve-Loubet, Hyères les Palmiers, St Raphaël ; Ste Maxime, Six Fours ) ont décidé d’appliquer le principe de précaution suivant :

  • Pas d’antenne relais à moins de 300 m des écoles, des crèches et des maisons de retraite.

  • Pas d’antenne relais à moins de 100m de toute habitation.

Vous trouverez, monsieur le maire, un article ci joint réalisé par Maître Dominique DEPORCQ de Lyon, qui pourra vous aider dans votre décision et le jugement du Tribunal administratif de Marseille qui a débouté la société Orange le 19 novembre 2002.

Personnellement et devant l’incertitude de l’incidence des champs magnétiques sur la santé, je pense que l’application de ce principe de précaution est une bonne chose à tout point de vue.

Je vous prie de croire, Monsieur le maire, à l’expression de ma très haute considération.

Bernard DESCHODT


Lettre M. GUERRINI le 13/10/2010

Ralentisseurs rue François DOL

Monsieur Xavier GUERRINI

Maire de Flayosc                                                                     

Monsieur le Maire,

Je me permets de vous écrire afin d’attirer votre attention sur les ralentisseurs de type trapézoïdal qui ont été installés par la Société EFFIAGE sur l’avenue François DOL nouvellement refaite. 

Ces ralentisseurs, que je trouve extrêmement agressifs et dangereux, ne respectent en rien le décret n ° 94-447 ( document ci-joint ) notamment au niveau de profil de la pente de montée et de descente qui ne doit en aucun cas être supérieur à 1/30. Ceci en dehors du fait que personnellement je ne comprends pas leur intérêt car il va falloir mettre toute cette zone à 30 km ( critère obligatoire pour ces ralentisseurs ) voie qui est loin, il me semble, des zones fréquentées du centre village.

Je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l’expression de ma plus haute considération.


Lettre M. GUERRINI le 04/11/2010

Danger du croisement au porche

Monsieur Xavier GUERRINI

Maire de Flayosc                                                                     

Monsieur le Maire,

J’ai pu constater que les deux ralentisseurs dangereux de l’avenue François DOL ont été enlevés et je vous remercie de votre action.

Par contre, là où je placerais volontiers un passage piétons protégé surélevé trapézoïdal c’est rue Jean Moulin juste avant le céder le passage avant le porche, car là les gens roulent très vite et la moitié ne respecte pas le céder le passage, ce qui rend dangereux la sortie du porche.

Cordialement et je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l’expression de ma plus haute considération.


Lettre M. GUERRINI le 25/01/2012

Construction de la cave coopérative

Monsieur Xavier GUERRINI

 Maire de Flayosc

 

Cher Monsieur le Maire,

Malgré toute la sympathie que je vous porte, je ne peux m’empêcher de vous écrire, pour vous faire part de ma complète incrédulité concernant ce hangar hideux, appelé cave coopérative, qui se trouve dans l’axe de notre si joli village et qui gâche (c’est un faible mot) le panorama lorsque l’on arrive sur Flayosc.

Je ne peux pas comprendre qu’un amoureux, comme vous, de Flayosc, ait autorisé la construction de cette horreur. Faire une jolie cave coopérative, ce n’est pourtant pas difficile, il suffit d’aller voir celle du Font du Broc ou de Sainte Roseline. Vous resterez à tout jamais le Maire qui aura autorisé cette verrue devant le beau village de Flayosc. Il est sûr, maintenant, que vous resterez dans la postérité !!!!

Amicalement,        Bernard DESCHODT 


Mail M. MATRAS le 28/01/2015

Achat de jumelles pour excès de vitesse

Monsieur le Maire,

Il est absolument incroyable que vous dirigiez l’activité de la police municipale sur du simple service de taxation des Flayoscais au motif, x fois rabâché, de la prévention routière. On a déjà la police nationale et la gendarmerie pour cela !!!

Soyez honnête, dites on a besoin d’argent pour payer les 28000€ de pots de fleurs, on va donc racketter la population.

Je pense moi, qu’il serait beaucoup plus utile de transférer l’activité de la police municipale sur une véritable politique de protection de la population qui doit être son travail premier. Mais évidemment, il est beaucoup plus simple et moins risqué de verbaliser l’honnête citoyen qui est un dangereux criminel en roulant à 56 km/h en agglomération.

Décidément vous avez beau être jeune, vous avez déjà les méthodes éculées et la mauvaise foi des vieux briscards de la politique.

Cordialement Dr Bernard DESCHODT



Mail M. MATRAS le 30/07/2015

Fête de la Saint Laurent

Monsieur le maire,

J’ai lu avec intérêt la plaquette du programme de la fête de Saint Laurent.

J’ai pu y lire que le conseil municipal offrait à ses administrés le feu d’artifice !!

Quelle nouvelle !! J’espère que cela ne vous coûtera pas trop cher !!!

Je me permets cependant de vous rappeler une des définitions du verbe offrir par le Larousse: Payer quelque chose à quelqu’un avec son argent.

Je doute fort que le conseil municipal et vous même participiez financièrement au règlement de la note du feu d’artifice. Le mot  » offrir  » est donc un abus de langage.

La transparence voudrait que le contribuable que je suis, sache à combien se monte la note de ce spectacle de 1/4 d’heure.

 Offrir avec l’argent des autres n’est pas offrir ! mais tellement habituel chez les hommes politiques !

Cordialement  Bernard DESCHODT


Billet d’humeur le 01/10/2015

Jusqu’à quand allons nous supporter cette politique suicidaire

de l’habitat social ?

 

Depuis 40 ans, les gouvernants successifs de droite comme de gauche ont eu une politique de l’habitat social entièrement axée, non pas sur l’amélioration du logement des français à faibles revenus, comme c’est la fonction première des HLM , mais sur le logement des immigrés toujours plus nombreux au détriment des jeunes couples français débutant dans la vie. 

Cette politique insensée s’est fortement aggravée depuis 2014 du fait de la loi ALUR de Cécile DUFLOT et son chapitre SRU (solidarité renouvellement urbain)  imposant à tout village de plus de 2500 habitants d’avoir 25% de logement sociaux ( ce qui fait pour notre village plus de 450 logements sociaux !!! soit 2000 personnes au minimum pour une population actuelle de 4000 personnes).

Cette politique de concentration de logements sociaux exclusivement réservés aux immigrés a entraîné, ce que tout le monde peut constater sauf les politiques qui doivent être aveugles, la création dans un premier temps de ghettos et dans un deuxième temps de zones où la République n’a plus droit de cité, dirigées hors du champ républicain, par un communautarisme qui n’a pas lieu d’être en France. ( interview de Céline PINA conseiller général PS)  http://rutube.ru/video/540bd649effaccee4161602232b60a7d/ )

Nous étions impatients de savoir à quelle sauce les Flayoscais,  qui ont l’outrecuidance d’être heureux dans leur village, allaient être mangés, lors de la réunion du conseil municipal du 30 septembre 2015 dont la résolution la plus importante était la signature d’une convention avec Var Habitat, bailleur bien connu de notre village pour les logements sociaux, puisqu’il dirige l’ensemble de la partie haute du village entièrement dédiée aux logements sociaux.

Nos petits villages, comme Flayosc, étaient jusqu’à présent protégés par leur POS qui s’impose à tous. Devant cet espace de liberté intolérable pour les technocrates et les politiques, il a été décidé de supprimer le POS ( qui permettait à de nombreux maires de protéger leur village et leurs concitoyens ) et de créer un PLU toujours sous la responsabilité du Maire mais sous la très haute surveillance de la préfecture et de la communauté d’agglomération.

Fabien MATRAS, maire de Flayosc, a reconnu lui-même hier lors de la réunion du conseil municipal que le POS actuel ne permettait pas aux organismes comme Var Habitat de construire des logements sociaux car il ne permettait pas de construire suffisamment de logements sur un terrain pour être rentable.

 On a donc une solution simple pour empêcher la construction de barres d’ HLM comme dans le nouveau quartier de Trans en Provence, c’est de maintenir le POS en l’état et de penser un PLU sur les mêmes bases. Mais cela les autorités de tutelles comme on dit ( à savoir le préfet  et le président de la CAD  Olivier Audibert Troin ), n’en veulent pas. Il faut que Var Habitat puisse construire suffisamment de logements  et que la loi soit appliquée  dans toute sa rigueur même si c’est contre la volonté des Flayoscais.

 Un choix cornélien se présentait à notre Maire, protéger son village au risque de compromettre sa future carrière politique déjà bien engagée avec la complicité de M. AUDIBERT-TROIN ou faire plaisir aux autorités de tutelles. C’est malheureusement la deuxième solution qu’a choisie notre Maire . Il a donc décidé de modifier  partiellement le POS pour les 4 terrains qui ont déjà été réservés ou préemptés par la préfecture afin que Var Habitat puisse réaliser la construction de 80 logements sociaux qui s’ajoutent aux 52 déjà prévus à la cave coopérative soit 132 logements sociaux. Il faut donc prévoir l’arrivée de 500 ou 600 nouveaux habitants . Quand on voit les comptes communaux,  avec le désengagement de l’Etat, qui sont déjà dans le rouge, quelles seront les possibilités du Maire devant cet afflux de gens à charge. Aucune il devra obligatoirement augmenter les impôts ( comme l’a déjà fait la CAD avec sa taxe de 3% sur la taxe foncière du bâtit )  et ce malgré ses promesses et le ras bol fiscal des français qui travaillent et qui ont économisé toute leur vie pour s’offrir leur résidence principale ou augmenter la dette et faire comme l’Etat, reporter sur les générations futures le poids de celle-ci.

Pour modifier, même partiellement le POS le maire est tenu d’ouvrir une enquête publique                   ( obligation de la loi qui sous certains aspects protège encore le citoyen ).

Il faut donc qu’à cette occasion, l’ensemble de la population de Flayosc se mobilise pour protéger son village. Pour cela nous proposant la réalisation d’une pétition exigeant du Maire soit le retrait de son projet de révision du POS soit la tenue d’un référendum d’initiative populaire comme en Suisse.

Bernard DESCHODT


Mail M. MATRAS le 16/11/2015

Attentats de Paris

Monsieur le Maire,

J’ai bien reçu votre invitation à participer à la minute de silence suite aux attentats de Paris.

En tant que chrétien, j’ai prié pour toutes ces personnes victimes du fanatisme islamique que l’État et les politiques français laissent par intérêt ou faiblesse se développait sur l’ensemble du territoire.

Il n’est donc pas question que je m’associe à cette récupération politicienne d’un massacre dont l’État et les politiques peuvent être tenus pour responsables.

Cordialement  Bernard DESCHODT


Mail M. MATRAS le 17/11/2015

Eclairage public

Monsieur le Maire,

Je sais que lors du dernier conseil municipal vous avez reconduit la société dont votre adjointe n’a jamais réussi à prononcer le nom pour la gestion de l’éclairage publique.

Permettez moi de trouver totalement anormal que cette société ne tienne absolument pas compte de l’éclairage existant. Les cinq nouveaux lampadaires placés en haut de la rue Jean Moulin n’ont pas la même couleur ( ils sont noirs au lieu d’être marrons ). De plus tous les lampadaires de la rue sont avec des verres sablés et non pas transparents comme les derniers ce qui fait particulièrement moche avec ces nouvelles ampoules placées en haut du lampadaire. De plus le dernier lampadaire placé aujourd’hui a une ampoule blanche alors que tous les lampadaires de la partie haute de la rue ont des ampoules oranges.

Je m’excuse d’être sensible à l’esthétique de notre village !!!

Cordialement  Bernard DESCHODT


Mail M. MATRAS le 20/12/2015

Interdiction des crèches de Noël

Monsieur le Maire, 

Voici la réponse de l’association des Maires de France qui est une victoire éclatante pour les Salafistes et les terroristes djihadistes.

Tout est toléré ( Le salafisme en particulier que l’on subventionne, le port de plus en plus fréquent du voile complet, le communautarisme islamique) mais plus le christianisme, berceau de notre civilisation. 

je vous propose donc de supprimer la fête de Saint Laurent, sinon vous risqueriez de passer pour un dangereux réactionnaire subversif. 

Pauvre France 

Cordialement  Bernard DESCHODT


Billet d’humeur le 28/01/2016

Fabien MATRAS   L’Illusionniste

Suite à l’article des vœux du Maire, publié dans Var Matin, un droit de réponse s’impose.

Ce que je trouve extraordinaire chez M. MATRAS, c’est sa capacité, en professionnel aguerri de la politique, malgré son âge, à déformer la réalité à son avantage. Il arrive à se présenter comme le Saint Hermentaire de Flayosc  terrassant le méchant préfet alors que depuis qu’il est élu il n’a de cesse de tout faire pour faire plaisir aux autorités de tutelles, en distribuant toutes les parcelles disponibles du village à Var Habitat.

Tous les terrains situés dans le centre du village, même s’ils ne sont pas encore en vente, sont préemptés sur les directives de la préfecture,  afin d’y faire construire des logements sociaux en priorité par Var Habitat (une convention a été signée entre la commune et Var Habitat).

Le POS actuel ne permettait pas à Var Habitat de construire suffisamment d’appartements HLM, sur les parcelles préemptées, pour être rentables. M. MATRAS l’a reconnu lui-même!

Dans ces conditions, quel besoin urgent avait M. MATRAS de modifier le POS actuel ( entre Noël et Nouvel an ) sur les seules parcelles destinées à Var Habitat en annulant toutes les contraintes de construction du POS ( COS, emprise au sol, alignement , hauteur etc ), alors que le PLU est en pleine réalisation. . Pourquoi cet empressement ?  Mystère !!. . Il suffisait d’attendre tranquillement la réalisation du PLU, sans toucher au POS et d’espérer une autre politique de la ville ( un peu moins suicidaire ) en 2017. ( on peut toujours rêver!  )

VAR Matin titrait sur la métamorphose de Flayosc. D’un petit village provençal résidentiel où il faisait bon vivre, on va passer avec l’arrivée de 500 familles à un village de banlieue ( comme Trans en Provence). Depuis sa nomination 200 000 € ont été offerts à Var Habitat. N’aurait-il pas été plus judicieux d’aider les propriétaires Flayoscais à rénover leurs appartements dans le cadre de logements aidés comme le prévoit la loi ALUR, plutôt que de faire de tels cadeaux à Var Habitat? Cette rénovation aurait de plus contribué à l’embellissement et à l’attrait du cœur du village .

Monsieur le Maire semble brutalement s’intéresser aux jeunes Flayoscais. Des HLM oui ! mais pour les jeunes flayoscais : le bonheur !!!. Hélas tout le monde connait les directives nationales : les jeunes couples ne sont pas la priorité ciblée. Les français n’ont plus qu’un seul droit : celui de payer toujours un peu plus ( explosion prévisible des impôts locaux et de la taxe foncière avec la nouvelle taxe de la CAD, taxe pour les propriétaires qui ont l’outrecuidance de ne pas payer de loyer !! ).etc.

Voir notre jeune Maire adopter les techniques des professionnels de la politique,  pour faire carrière , n’incite pas à l’optimisme pour l’avenir du village et de nos enfants .

Bonne année qu’en même !

Docteur Bernard DESCHODT


Mail M. MATRAS le 03/05/2016

Dysfonctionnement de la déchetterie.

Monsieur le Maire,

Je ne pense pas que vous soyez un jardinier car, comme moi, vous auriez pu constater le dysfonctionnement permanent de la déchetterie en particulier au niveau des déchets verts.

Si vous étiez jardinier vous sauriez que la période du 15 Avril au 30 Mai  et du 15 septembre au 15 Octobre, sont les périodes de pointe pour les déchets verts.

Les deux derniers WE et cela dès le samedi matin, le conteneur des déchets verts était fermé et le pauvre employé est chargé de supporter la mauvaise humeur de tous les gens qui se font refouler avec leurs déchets verts. j’ai réalisé une énième tentative, tout à l’heure : conteneur toujours fermé.

Deux solutions sont possibles :

  • soit la société PIZZORNO ne respecte pas son contrat

  • soit le contrat est totalement inadapté aux besoins des Flayoscais.

Durant ces deux périodes de pointes il est indispensable que le conteneur des déchets verts soit changé tous les jours, sinon les gens déposeront leurs déchets là où ils pourront et vous ne pourrez pas leur reprocher.

En espérant que votre intervention réglera ce problème, je vous prie de croire, Monsieur le Maire, à l’expression de ma très haute considération.

 Bernard DESCHODT


Lettre M. MATRAS le 11/06/2016

Lettre ouverte à M. le Maire de Flayosc  

Monsieur le Maire,

Depuis votre installation à la mairie de Flayosc, chaque décision que vous prenez pénalise les Flayoscais. Vous prétendez pour chacune d’entre elles qu’elles vous sont imposées, sans que vous en soyez responsable.

  1. Imposée l’augmentation sans précédent des impôts locaux et de la taxe d’habitation dont tout le monde sait que c’est le conseil municipal de chaque commune qui en fixe le taux. Or de très nombreuses communes de la taille de Flayosc n’ont pas augmenté les impôts locaux dans le contexte actuel de pression fiscale sans précédent. Prétendre gérer une commune en puisant toujours un peu plus dans les poches de ses habitants est beaucoup plus facile que de faire le nécessaire pour gérer la commune avec la rigueur qu’impose l’intérêt de vos concitoyens. Vous me direz l’exemple vient d’en haut.

  2. L’augmentation du prix de l’eau avec des tranches selon la consommation d’hiver et d’été. Sachant que le maximum d’eau est utilisée l’été. 

  3. Mais là où vous atteigniez le comble de la mauvaise foi c’est sur le dossier des logements sociaux. Depuis votre installation vous n’avez de cesse de tout faire pour que notre petit village provençal résidentiel devienne un quartier de banlieue.

Vous avez pris le parti, sans que cela figure dans votre programme d’origine et sans prendre la peine de consulter la population, d’atteindre le plus rapidement possible le taux de 25% de logements sociaux prévu par les lois SRU et ALUR, dont tout le monde sait qu’elles seront amendées dès après les élections de 2017. Vous voulez ainsi, sans concertation, mettre les Flayoscais devant le fait accompli !  Vous prévoyez la création de 500 logements sociaux soit une prévision de plus de 2500 habitants supplémentaires sur Flayosc a priori toutes assistées.

A cette fin, vous avez donné tous les terrains constructibles du centre du village aux bailleurs sociaux. Pour que Var Habitat puisse construire un maximum de logements, vous avez même fait voter en urgence une modification du POS sur ces terrains, dont la légalité reste douteuse.

Si vous aviez un tant soit peu à l’esprit l’intérêt des Flayoscais, vous auriez attendu tranquillement 2017 l’établissement du PLU et un possible changement de politique.

Je pense qu’il est temps que vous arrêtiez de prendre les Flayoscais pour des demeurés, en voulant leur faire croire que les HLM seront exclusivement réservés aux jeunes flayoscais en difficulté alors que vous savez très bien qu’ils seront, par décision du préfet, attribués à des personnes extérieures au village.

Les 2196 résidences principales de Flayosc représentent pour leurs propriétaires le fruit de leur travail et d’économies de toute une vie. Il me semble inadmissible qu’on leur impose de ce fait des charges complémentaires sans même les avoir consultés !

C’est la raison pour laquelle il me parait indispensable que soit organisé un référendum communal sur ce sujet. Vous voudrez bien me confirmer votre accord pour la mise en œuvre d’une telle décision démocratique.

Les Flayoscais doivent en effet pouvoir choisir entre :

  1. refuser le projet de logements sociaux tel que vous et votre équipe l’avez établi quitte à en subir éventuellement les conséquences financières et proposer aux Flayoscais que la création de ces logements sociaux soit étalée sur une très longue période et avec un pourcentage qui permettra de sauvegarder l’harmonie du village, leur tranquillité et la valeur de leurs biens.

  2. accepter votre proposition de réalisation immédiate de 500 logements sociaux avec les conséquences financières, supportées par la seule commune de Flayosc, pour l’intégration de ces 2500 nouveaux habitants.

Bernard DESCHODT


Mail M. MATRAS le 12/06/2016

Dysfonctionnement de la déchetterie.

Monsieur le Maire,

J’ai pu constater que mon mail du 3 Mai 2016 concernant la déchetterie est resté lettre morte.

je suppose que cet élément indispensable à la vie des Flayoscais ne vous intéresse en rien.

Chaque WE les containers sont pleins dès le début de la matinée du samedi et commence le cortège des gens qui se font refouler dans la mauvaise humeur.

La CAD, ce merveilleux organisme, pourvoyeur de nouveaux impôts,  montre toute son incapacité à gérer les déchetteries. Celle de Draguignan, qui avait été conçue par un intellectuel qui n’a jamais apporté ses déchets, est actuellement fermée. Cela permet à son personnel de venir taper le carton, aux frais du contribuable à la déchetterie de Flayosc où ils étaient 4 jeudi dernier, sous l’arbre bien assis à l’ombre.

Ce matin lors de ma course matinale, j’ai pu assister à une altercation plus que vive entre le pauvre gardien de la déchetterie qui ne l’avait pas ouverte du fait de l’absence containers vides.  Votre incapacité à obtenir de la société PIZZORNO un service adéquat entraîne des décharges sauvages un peu partout dans la forêt et même en face de la déchetterie.

J’espère cette fois ci que mes remarques seront suivies d’effets avant que les Flayoscais excédés décident de venir déposer leurs déchets devant la Mairie.

Respectueusement  Bernard DESCHODT


Billet d’humeur le 18/07/2016

Attentats de Nice

Le dimanche 17 Juillet 2016 j’ai eu le bonheur d’assister à un magnifique spectacle de chants corses organisé par Flayosc Demain dans notre belle église de Flayosc. Tout un symbole dans ces temps agités.

En préambule de cette soirée, Jean Paul TRUC a évidemment rendu un émouvant hommage aux victimes de l’attentat de Nice et nous a fait part de ce mélange de sentiments qu’il ressentait fait de douleur et d’écœurement.

Je partage totalement ces deux sentiments mais je dois dire que chez moi celui qui domine est celui de l’écœurement.

Ecœurement vis-à-vis des hommes politiques qui tentent par tous les moyens de tirer un bénéfice électoral de ce drame épouvantable alors que depuis 40 ans ils sont tous responsables de l’état actuel de la France et de cette guerre civile qui se pointe à l’horizon. Dans 5 ans la France sera la Grèce au niveau économique par lâcheté devant des syndicats qui ne représentent qu’eux-mêmes et tous les privilégiés du système et le Liban pour l’insécurité. Oui Monsieur SARKOZY tous les 6 mois on reviendra pleurer nos morts.

Ils ont laissé, par intérêt électoraliste, les Islamistes prendre le pouvoir en France au grand écœurement de tous les Harkis qui se sont battus pour la France et qui ont été reçus et traités comme des chiens alors qu’ils méritaient notre respect et qu’ils sont les représentants d’un Islam tolérant et surtout non ostentatoire.

Pire encore, notre ministre de l’éducation nationale a l’intention de favoriser l’entrée dans nos écoles de prédicateurs venus de pays étrangers qui pourront, avec la bénédiction de Mme Nadjat VALLAUD BELKACEM, endoctriner tous les enfants de l’immigration magrébine sous couvert de l’apprentissage de la langue arabe dans l’école de la République. Je pense que notre brillante ministre n’a pas encore bien compris que ceux sont les immigrés à s’intégrer et en particulier par la langue et l’école républicaine.

Ecœurement vis-à-vis de cette presse servile qui pendant 48 heures a tout fait pour essayer de faire croire que cet acte terroriste, mûrement réfléchi et organisé depuis longtemps avec minutie, n’était l’œuvre que d’un simple déséquilibré dépressif, avec l’appui d’experts auto-proclamés venus de nulle part, qui expliquaient à qui voulait bien l’entendre que ce brave garçon n’avait pas le profil d’un terroriste. Cette manipulation volontaire est encore plus écœurante et on se demande comment la presse française peut encore se regarder dans une glace.

Quand je vois ces corses amoureux de leur patrie, de leur culture, de leur histoire, et qui refusent obstinément de laisser pourrir leur pays par l’action des promoteurs et des politiciens de Paris, j’en viens à regretter amèrement de n’être pas né dans l’île de beauté.

Merci Flayosc Demain pour cette merveilleuse soirée.

Bernard DESCHODT


Mail M. MATRAS le 03/06/2017

Utilisation des deniers publics

Monsieur et le Maire et peut être futur député,

Vous savez que la gestion des collectivités locales me tient particulièrement à cœur et ce n’est pas dans le programme d’Emmanuel MACRON que je trouve des éléments pour me rassurer.

Les petites communes sont déjà exsangues et ce n’est pas la suppression de la taxe d’habitation qui va améliorer les choses. Qui va payer ? les propriétaires qui ont économisé toute leur vie pour espérer avoir un chez soi au moment de la retraite. Pour pallier le manque à gagner de la suppression de la taxe d’habitation, je pense que l’impôt sur un loyer fictif, prôné par Emmanuel MACRON sera la solution facile. Toujours les mêmes cons qui paient !!!

C’est sûr que faire les bons choix dans l’utilisation des deniers publics c’est autrement plus difficile.

2 exemples :

  1. le goudronnage du chemin de la colle et de la route de Sauveclare. Par incompétence ou soucis d’économie de bout de chandelles ( on ne peut pas dépenser l’argent pour les logements sociaux et restaurer la voirie dans de bonnes conditions ) le choix d’un revêtement bi-couches a été fait. Tout le monde sait que ce type de revêtement à une durée de vie de 1 an maxi et surtout au niveau des rond points. Donc pour soit disant économiser, on va refaire cette route tous les 3 mois en emmerdant le monde avec des gravillons dans la dangerosité n’est plus à démontrer.

  2. Encore plus fort dans le gaspillage des deniers publics : la route de Salernes. Cette route départementale qui était en enrobé impeccable vient d’être recouverte d’un bi-couche merdique qui va se dégrader tout aussi rapidement. Vous allez me rétorquer que cela ne concerne pas la commune.Je suis d’accord avec vous mais cela concerne le financement global des collectivités et la gestion en bon père de famille des deniers de la population.

A votre réflexion, cordialement Bernard DESCHODT


Lettre M. MATRAS le 07/06/2017

Réponse au meeting de M. MATRAS pour les législatives

Monsieur le Maire,

J’ai assisté avec beaucoup d’intérêt à votre meeting d’hier soir.

En préambule je donnerai mon avis sur la prestation de Gérard SABATER. Il est toujours plaisant qu’un socialiste de vieille souche fils spirituel de SOLDANI nous explique que l’éthique est obligatoirement de gauche surtout quand cette grande loi est portée par le plus ringard des hommes politiques français à savoir François BAYROU qui a non seulement aucune éthique et surtout aucune idée. Quand il dit que cette loi fera barrage au FN, cela prouve qu’il n’a strictement rien compris. La preuve en est Flayosc puisque nous avons la chance d’avoir comme Maire un homme intègre, cela n’empêche pas le FN de faire 45% des voix. Ce qui fait le terrain du FN c’est le mépris des politiques pour les petites gens qui ont travaillé dur toute leur vie pour se faire un petit pécule et s’acheter leur maison pour être tranquille pour la retraite et la trop fameuse théorie du bien vivre ensemble chère à la bobocratie de droite comme de gauche qui va amener la France vers la guerre civile d’ici 10 ans, en étant la cause principale du développement du communautarisme.

Ceci dit venons-en au fond. Il est très difficile dans ce genre de réunion de s’exprimer sur l’ensemble des problèmes qui intéressent les français. Vous n’êtes pas sans ignorer que j’ai milité dans le canton de Flayosc pour Bruno LE MAIRE lors des primaires de la droite et du centre, pas pour sa bonne gueule mais pour son programme que personne n’a lu et qui était de loin le meilleur programme pour la France. Maintenant qu’il fait partie de vos amis, je me permets de vous adresser son programme complet et ma petite synthèse personnelle. Vous verrez que l’on est très loin du programme d’Emmanuel MACRON. Il s’agissait d’un programme qui abordait tous les problèmes avec une solution intelligente pour chacun d’entre eux et cela de façon parfaitement claire contrairement au programme d’Emmanuel MACRON qui comme le disait si bien à l’époque BLM est une coquille vide.

La première décision est l’augmentation de la CSG, on prélève un peu plus comme sous le quinquennat de François HOLLANDE, ce qui est logique puisqu’il était le principal concepteur du programme économique de François HOLLANDE. Jusqu’à quand vous allez continuer à ponctionner les seules classes moyennes et moyennes supérieures.

Revenons-en aux deux problèmes que je n’ai malheureusement pu qu’effleurer hier soir.

LA SANTE : chaque ministre de la santé est toujours conseillé par les mêmes technocrates pour lesquels c’est le médecin qui crée le patient et diminuer le nombre de médecins va diminuer les dépenses de la SS. Il faut être con comme un énarque pour penser cela. Le premier a avoir eu cette idée géniale c’est votre ami Alain JUPPE et depuis chaque ministre a apporté sa pierre à la destruction en règle de la meilleure médecine du monde à laquelle n’importe quel citoyen avait accès même ceux qui n’avait aucun moyen. La destruction de la médecine libérale a atteint son paroxystique avec l’exceptionnelle Marie sol TOURAINE qui a obtenu l’investiture LREM !!!!! Qui par le 1/3 payant généralisé a décidé de transformer la médecine libérale en médecine de caisse tout en gardant les emmerdements de la médecine libérale. L’ouverture de l’autorisation d’installation à n’importe qui dont on ne connait pas la qualité de formation pour cause de pénurie est une aberration. Chaque candidat à l’installation en France devrait avoir l’obligation de passer l’Epreuve Nationale Classante afin de juger de son niveau et en fonction de son niveau, s’il est acceptable, suivre ensuite le cursus normal de formation en 4 ans de la spécialité de médecine générale ou des autres spécialités médico-chirurgicales. Autoriser l’installation comme chef de service de cardiologie de l’hôpital de la Dracénie une tunisienne dont la qualification est plus que douteuse est inacceptable. Et cela c’est partout en France. Un médecin a diplôme étranger ne devrait avoir le droit d’exercer en France qu’après ENC et formation à sa spécialité en France. C’est vrai que l’ouverture tout azimut des frontières rend obsolète le numérus Clausus. Mais ouvrir les vannes sans donner les moyens aux facultés de former dans de très bonnes conditions ces étudiants entraînera des mouvements comme ceux de l’école dentaire de Nice qui n’a reçu aucun moyen supplémentaire malgré déjà le doublement du Numérus Clausus. C’est-à-dire que les étudiants ont deux fois moins de temps pour leur formation sur les patients ce qui est là encore inacceptable.

LES COLLECTIVITES LOCALES : dire que la suppression de la taxe d’habitation sera compensée par l’état c’est faire insulte à mon intelligence alors que vous savez très bien que l’état se désengage totalement des communes tout en leur faisant supporter des frais supplémentaires. Quel est l’avenir de la loi PEILLON supportée par les communes pour quelque chose qui relève de l’éducation nationale. L’avenir de la Loi ALUR et de son chapitre SRU. Comme vous l’avez fait remarquer hier vous-même il existe à Flayosc une demande 30 logements sociaux pour qui vont être les 420 restants !! si cette loi de remplacement de population est maintenue !! ( suivez les conseils de Bruno LE MAIRE, suppression de cette loi ). Je pense que la gestion des diverses collectivités territoriales est à revoir totalement tout en préservant la commune qui reste le dernier bastion de la démocratie directe et surtout en empêchant les communautés de communes qui ne sont déjà pas capables de gérer le problème simple des déchetteries de gérer l’habitat.

Je ne peux pas passer en revue l’ensemble du programme d’Emmanuel MACRON mais maintenant qu’il est ami avec Bruno LE MAIRE, s’il n’a pas d’idée, qu’il prenne celles de Bruno LE MAIRE.

Cordialement +++ Bernard DESCHODT


Lettre M. MATRAS le 21/06/2017

Lettre écrite à M. MATRAS après son élection comme député de la 8ème circonscription du Var

Cher Monsieur,

En premier lieu, je tiens à vous féliciter pour votre brillante élection comme député de la Dracénie. Je trouve assez savoureux que les interventions d’Olivier AUDIBERT-TROIN pour vous faire élire Maire de Flayosc et vice président de la CAD lui retombent sur le nez.

Décidément, je ne comprendrais jamais rien à la politique. Je pensais naïvement que pour être élu il fallait un excellent programme. En fait le programme tout le monde s’en fout puisque personne ne le lit. Car si les gens lisaient les programmes, Bruno LE MAIRE aurait dû être élu sans difficulté à la primaire de la droite, tant son programme était de qualité. Non, l’élection se fait à la tête. Pour vous, il est jeune, il a l’air sympathique, il a un beau sourire. Bref tout ce qui faut pour se faire élire !! 

Vous savez que mon principal engagement politique est la défense de mon village et c’est pourquoi nous nous sommes accrochés à maintes reprises au sujet de la loi ALUR. Loi que je considère comme toxique et qui a pour but le remplacement de la population autochtone par des immigrés, tout en faisant supporter cette charge au contribuable local.

Durant l’élaboration du PLU, vous vous êtes toujours retranché derrière cette loi tout en disant que cette loi était stupide. Cela ne vous a pas empêché de faire cadeau sur cadeau à Var Habitat. (subventions, modification du POS etc … )

Maintenant que vous êtes du côté de ceux qui font les lois et ami avec mon candidat aux primaires de la droite, vous n’aurez plus l’excuse de la loi. J’espère donc,que votre avis sur la stupidité de la loi ALUR n’était pas qu’une posture politicienne mais une véritable envie de défendre notre village et que pour cela vous suivrez les conseils de votre nouvel ami Bruno LE MAIRE qui prônait dans son programme la suppression pure et simple de cette loi afin de laisser notre village couler des jours heureux.

Cordialement Bernard DESCHODT


Lettre M. TAILLANDIER le 29/09/2017

Réaction à votre éditorial

Monsieur le Maire,

La vague macroniste a permis à notre jeune Maire Fabien Matras de devenir député.

Il s’agit d’une véritable chance pour Flayosc. On passe d’un maire dont la seule ambition était sa propre ambition à un maire dont l’ambition, espérons le, est le bien du village.

J’ai pu à chaque conseil municipal apprécier votre rigueur et votre compétence.

la lecture de votre éditorial me laisse à penser que vous rejoignez les idées que je défends et qui m’opposent à M. MATRAS concernant le PLU et la partie SRU.

La commune reste le dernier bastion de la véritable démocratie. Tous les gouvernements et en particulier ceux de gauche n’ont de cesse de détruire les petits villages. Réduction drastique des dotations aux communes alors que eux passent leur temps à jeter l’argent par les fenêtres.

On tente par tous les moyens de détruire l’identité des villages et la loi SRU en est le moyen le plus pervers.

Je tenais à vous dire que tout le village sera derrière vous lorsqu’il sera question de s’opposer à des directives préfectorales concernant l’habitat et en particulier le transfert de compétence à la CAD.

J’espère de tout cœur que vous tiendrez fasse à la pression de la bien-pensance des bobos parisiens et que vous serez un défenseur acharné de notre village.

Cordialement  Bernard DESCHODT


Lettre M. TAILLANDIER le 27/04/2018

Réponse suite à l’article dans le Bulletin Municipal

Monsieur le Maire,

Dans votre Edito du dernier bulletin municipal vous reprenez le thème de la loi SRU et de la destination des logements sociaux aux actifs. Vous dites même, qu’en collaboration avec M. Fabien MATRAS, député de la 8éme circonscription du Var, vous allez lutter contre les effets négatifs de cette loi.

Permettez d’être plus que dubitatif sur le fait que notre jeune député intervienne dans ce sens. Alors que depuis 3 ans j’ai écrit une dizaine de billets d’humeur sur cette loi et sa nocivité, lui a fait la démonstration de sa soumission aux instances supérieures afin de protéger sa carrière politique avec beaucoup de zèle et une certaine réussite, il faut le dire, quitte à détruire notre village sur l’autel de ses ambitions.

La loi SRU est une loi de remplacement de la population ni plus ni moins, décidée par les bien-pensants de la capitale qui vivent dans leur monde protégé. Il ne faut rien attendre des politiques et surtout pas de Fabien MATRAS, qui comme son mentor est surtout très fort en  communication. Le seul moyen de s’opposer à cette loi c’est de refuser de l’appliquer et de demander l’appui de la population.

Je me permets aussi de rappeler que le groupe LREM dont dépend Fabien MATRAS, est à l’origine, suite à une promesse du candidat MACRON, de la suppression de la Taxe d’habitation et de la diminution des dotations de l’Etat. Comment va pouvoir réagir la commune qui va être privée de la moitié de ses recettes fiscales. De façon simple ( et c’est déjà dans les cartons de LREM ) en faisant payer les propriétaires en doublant la taxe foncière alors qu’ils continueront à payer la Taxe d’habitation et en matraquant les propriétaires de résidences secondaires.

Tous ses braves gens qui auront économisé toute leur vie pour avoir un petit chez-soi, vont se retrouver avec un loyer à payer. Et par surcroît leur tranquillité sera terminée par la mise en œuvre de la loi SRU et ses 25% de logements sociaux. Il est temps que nos dirigeants ouvrent les yeux !

J’ai bien noté vos intentions de défendre Flayosc contre cette loi SRU. Mentir pour un politique comme Fabien MATRAS, fait partie du jeu, mais j’avoue que je serais extrêmement déçu si vous, vous ne teniez pas votre parole et que l’on soit tous obligés de s’expatrier au Portugal ou ailleurs, en perdant le fruit de toute une vie de travail.

Du courage Monsieur le Maire, la population de Flayosc sera derrière vous si vous en avez besoin pour lutter contre les décisions unilatérales de la préfecture, qui n’en doutait pas, va vous imposer des immigrés dans les nouveaux logements sociaux.

Cordialement Bernard DESCHODT


Lettre M. TAILLANDIER le 24/05/2018

Lancement de la Police de sécurité du quotidien (PSQ)

Monsieur le Maire,

J’apprends avec étonnement que Flayosc ( haut lieu de la criminalité en France ) a été choisi par Monsieur le Ministre de L’Intérieur M. Gérard COLLOMB pour le lancement du PSQ (police sécurité du quotidien).

Il s’agit là d’une énième opération marketing pour notre jeune député Fabien MATRAS qui ne sera malheureusement, comme pour le reste, suivi d’aucun effet.

Il serait pourtant très intéressant de savoir à quoi est dû ce sentiment d’insécurité qu’éprouve les français et qui est à l’origine de la mise en place de ce énième plan.

Comme toujours on essaie de traiter les conséquences sans jamais évoquer le problème des causes.

Au risque d’apparaître comme un récalcitrant à la bien-pensance, si on ouvre les yeux, la délinquance n’est pas due aux paisibles Flayoscais ni à tous ces Français qui ont travaillé toute leur vie pour se voir spolier de leur retraite et de leur demeure qu’ils auront mis toute leur vie à payer, pour dépenser une nouvelle fois 50 milliards qui ne servira qu’à nourrir un peu plus les islamistes.

Je suis désolé de contredire notre merveilleux président de la République mais la seule solution pour rétablir la sécurité est une lutte acharnée contre tous les immigrés clandestins et le rétablissement du respect des lois de la république dans tous les territoires de la France et en particulier les territoires perdus ( Banlieue, ZAD etc ).

L’origine de l’incompréhension et de la crainte des Français sur leur avenir est la loi ALUR pour laquelle j’ai déjà écrit à maintes reprises à M. Fabien MATRAS et à vous-même. Son versant SRU va entraîner un remplacement de population au détriment des Flayoscais et de manière plus générale des Français.

J’espère donc que vous ferez remonter la crainte de tous les Flayoscais devant cette loi inique qui doit tout simplement être supprimée et non pas adaptée. 

Cordialement  Bernard DESCHODT


Mail M. TAILLANDIER le 03/07/2018

Immigrés imposés à CHATEAUDOUBLE

Monsieur le Maire,

Vous trouverez en pièce jointe l’article sur l’accueil des migrants à Chateaudouble.

J’aime le doux euphémisme journalistique de l’accueil.

Accueil imposé par le gouvernement et son représentant qu’est le préfet qui n’a même pas l’honnêteté de dire qu’il s’agit d’une solution définitive et non pas temporaire.

Ne vous faites aucune illusion monsieur le Maire dès que les logements sociaux seront construits ils seront immédiatement réquisitionnés par le préfet pour que Flayosc puisse aussi  » accueillir avec joie ses migrants « .

Donc comme je l’ai toujours dit : payer l’amende est la solution la moins grave pour le village et il serait de votre devoir de l’expliquer à la population. Et si je peux me permettre un conseil : il faut ralentir au maximum la construction des logements sociaux en cours et attendre pour les autres en espérant qu’en 2022 un gouvernement un peu moins dangereux pour les villages et pour les français soit élu.

La politique de M. MACRON représenté par M. Fabien MATRAS est le pillage des français qui ont travaillé toute leur vie pour une retraite de misère et de payer le club MED aux migrants. Ce n’est plus la Chine qui doit s’éveiller mais la France, avant qu’il ne soit trop tard, bien qu’à mon avis c’est déjà trop tard.

Cordialement  Bernard DESCHODT


Mail M. TAILLANDIER le 06/08/2018

EV8

Monsieur le Maire,

Au risque de passer pour un emmerdeur, j’aimerais comprendre 

  • pourquoi l’ancienne route du chemin de fer appelée maintenant EV8 n’a pas été goudronnée sous les tunnels

  • pourquoi cette route qui est soit disant réservée aux vélos et aux piétons et en permanence empruntée par des véhicules motorisés de toute sorte

  • Quelle est l’autorité territoriale responsable en cas de bris de matériel ou de chute pour les vélos et d’entorses de la cheville pour les piétons du fait des multiples ornières non signalées dans chacun des tunnels et en particulier dans le numéro 3.

Cordialement Bernard DESCHODT

Mail M. TAILLANDIER le 02/09/2018

Résistance dans les Cévennes

Monsieur le Maire,

Vous trouverez en pièce jointe un exemple à suivre pour sauver notre village des délires des politiques et de l’administration. Nous serons toujours derrière vous en cas de besoin si vous optez pour une attitude aussi courageuse.

Cordialement Bernard DESCHODT

Tout cela pour rappeler que le Maire est l’élu de sa commune et que son travail ne consiste pas, comme le faisait Fabien MATRAS, à être l’exécuteur des basses œuvres contre ses concitoyens. Merci M. Michel ISSERT


Mail M. TAILLANDIER le 21/11/2018

EV8

Monsieur le maire,

J’ai pu constater aujourd’hui lors de mon petit footing que le département a enfin pris la décision de goudronner sous les tunnels. J’ose espérer que c’est grâce à votre intervention suite à mon mail que ces travaux de sécurité ont été entrepris.
Si je peux me permettre de suggérer une autre petite chose. Il serait intéressant de placer des projecteurs LED de 50w alimentés par un panneau solaire et déclenchés par un radar dans les 3 tunnels.

Cordialement  Bernard DESCHODT


Mail M. TAILLANDIER le 20/01/2019

Vœux 2019

Monsieur le Maire,

En réponse au bulletin municipal, je vous présente à mon tour mes meilleurs de bonheur et surtout de santé.

Concernant les travaux de voirie sur la route de Sauveclare, j’espère que les erreurs du chemin de la Colle ne seront pas renouvelées. Le bicouche est une technique à bas coût sur l’instant mais qui ne tient pas. La route de Sauveclare est de plus en pente donc seule la technique de l’enrobé sera pérenne (comme dans la montée de la Grande vigne). J’espère aussi que les trottoirs ne seront que d’un côté sinon il sera difficile de se croiser (personnellement je ne trouve pas d’intérêt à faire des trottoirs à cet endroit). Je trouve qu’il serait plus utile de faire les gaines techniques pour enterrer l’électricité et le téléphone et la fibre qui arrivera bien un jour dans notre contrée reculée !!

Concernant les logements sociaux, si effectivement ils sont réservés aux jeunes actifs de la Dracénie, j’adhère totalement à votre projet. Mais j’ai peur que la préfecture et les biens pensants qui nous gouvernent ne l’entendent pas de cette oreille. Sachez que la population de Flayosc sera à vos côtés pour défendre leur village. La loi SRU est une ignominie que ne manquait de critiquer M. Fabien MATRAS, lorsqu’il était maire, mais maintenant qu’il est député on ne l’entend pas monter au créneau contre cette loi inique, qui va détruire totalement la France et ses villages.

Concernant les finances de notre commune, là aussi je ne vois pas notre député s’opposer à ces mesures qui ont pour objet d’étrangler les communes afin de les rendre dépendantes de l’État, de la CAD du département etc.. 

Je vous prie de croire monsieur le Maire à l’expression de ma très haute considération et vous renouvelle mes meilleurs vœux, car je ne pourrais malheureusement être présent lors de la présentation publique de vos vœux.

Cordialement    Bernard DESCHODT