Echo Flayoscais Flayosc Mag

Billets des représentants de la liste Flayosc Demain

Echo Flayoscais Septembre 2014

 

Présents au Conseil Municipal, nous restons fidèles à nos convictions d’indépendance de choix et de défense de l’intérêt général pour construire un avenir serein à  Flayosc et assurer le bien vivre de tous. Vigilance et participation constructive restent notre ligne de conduite, même si contrairement aux affirmations la concertation n’est pas instaurée et ne semble pas recherchée. Le manque de visibilité, l’absence d’objectifs clairs et d’une politique globale bien définie sur les enjeux majeurs et les priorités sont encore les caractéristiques de l’action menée :

Délégation à la CAD (énergie), appel à des bureaux d’études sans contrat précis (PLU, schéma directeur de l’eau) apparaissent plus comme une facilité (coûteuse) que l’aboutissement d’une étude réfléchie et raisonnée.

Nos questions, même embarrassantes, notre réflexion approfondie sur les projets et sujets présentés n’ont qu’un seul objectif : éclairer et permettre au maire et à sa majorité d’aborder les problèmes différemment, dans leurs globalités et sans se précipiter sur les solutions de facilités.

Flayosc-Demain peut être une force de proposition, elle apportera sa vision pour enrichir le débat et ses connaissances pour étoffer les dossiers. Pour ce faire la majorité doit accepter la contradiction constructive et ne pas laisser l’opposition dans l’ignorance.

Flayoscaises et Flayoscais, nous restons à votre service.

Les élus de Flayosc-Demain :

Jean-Paul TRUC, Odile BOULOGNE SULTER, Patrice GRANDCLEMENT


Echo Flayoscais Janvier 2015

Déception et Inquiétude.

Ce sont les deux mots qui caractérisent la gouvernance actuelle durant les 9 mois écoulés

Déception pour la non-concertation et la non-implication dans les choix et les études de l’opposition, donc aucune priorité pour la voirie !

Déception par l’absence de prise en compte des réalisations prioritaires et des préoccupations majeures des Flayoscaises et des Flayoscais. (Leur seule priorité affichée est la réalisation du jardin botanique).

Déception dans l’équilibre budgétaire avec un investissement en diminution et un fonctionnement qui progresse.

Inquiétude pour Michelage où le flou est maintenu, avec une réalisation possible d’un « super camping » (pour qui ? et pourquoi ?). Par contre, un projet ambitieux et dynamisant pour le village avec la réalisation d’un complexe équitation-culturel a été déposé par Flayosc Demain.

Inquiétude pour le PLU. Les premières orientations présentées en séance publique (sans aucune concertation avec la Commission d’Urbanisme) ne présagent pas d’optimisme : doublement des zones agricoles (pour qui ? pour quoi ?), biodiversité, protection d’espèces animales semblent plus importantes que les choix de vie des habitants.

Les Flayoscaises et les Flayoscais ont choisi de s’installer à Flayosc dans les zones périphériques afin de profiter d’un environnement attractif et paisible. Densifier le coeur du village, oui, harmoniser l’espace : bien sûr, mais rendre l’ensemble des zones NB non constructives est incohérent. Développer des logements sociaux de façon systématique et incontrôlée sur tous les terrains disponibles dans la future zone urbaine n’est pas envisageable. Le PLU doit respecter la loi mais son but et ses principes sont d’établir un schéma COHERENT, EQUILIBRE et la recherche d’une MEILLEURE QUALITE DE VIE. Les choix sont donc possibles.

Dans ce domaine sensible et important pour notre avenir, nous serons très vigilants et ferons des propositions.

Dans cette période de fête familiale de Noël et de Voeux pour 2015, nous souhaitons pour le bien de tous et de notre village que notre Maire prenne ses responsabilités et des décisions dans l’intérêt général sans sectarisme ni dogmatisme.

A vous Flayoscaises et Flayoscais, nous souhaitons le bonheur, la santé et l’espoir d’une vie

meilleure.

Nous avons la chance de vivre dans un village harmonieux et paisible, profitons-en…

Exprimez vos craintes et vos souhaits, nous sommes à votre écoute.

Les élus de Flayosc Demain  :

Jean-Paul TRUC, Odile SULTER BULOGNE et Patrce GRANDCLEMENT.


Echo Flayoscais Mars 2015

Dans la dernière publication nous avions exprimé notre déception et nos inquiétudes. Les propos tenus lors de la cérémonie des vœux ne nous ont pas rassuré.

Les Flayoscais feront le bilan de cette première année, mais l’avenir qui nous est proposé n’incite pas à l’optimisme. La diminution des recettes pose problèmes et Flayosc n’entre pas dans les projets d’investissement de la CAD.

Ces difficultés ne doivent pourtant pas déboucher sur l’inaction, la stricte rigueur budgétaire ne signifie pas « on ne peut rien faire » car des possibilités existent si des choix clairs pour des priorités d’investissements sont faits.

Le jardin botanique peut être différé, des achats suspendus, les financements aux sociétés HLM supprimés (ce ne sont que des règlements de taxes anticipés qui ne rapportent rien).

La politique sociale ne doit pas se résumer à des chèques. L’équilibre, le bien-être et le vivre ensemble méritent mieux…..

La majorité, par les choix de son action, détient une lourde responsabilité pour notre avenir. Le PLU, les logements sociaux mais aussi les voiries et le dynamisme économique (nos commerces ferment) sont les objectifs et actions primordiales à entreprendre.

Flayosc est devenu chef lieu de canton, réclamons des aides et des services publics adaptés.

Conscient des difficultés, Flayosc-Demain restera vigilant mais soutiendra toute action qui s’inscrira dans ses valeurs et dans le véritable intérêt général de notre village et de nos concitoyens.

Les élus :

Jean-Paul TRUC, Odile SULTER-BOULOGNE et Patrice GRANDCLEMENT


Echo Flayoscais Juin 2015

Nous n’avons pas voté le budget car ce bel affichage et les quelques efforts d’économie ne nous satisfont pas :

– charges et masse salariale en augmentation (+ 100 000€)

– choix de dépenses inutiles et déphasées face à la rigueur actuelle.

– Le manque  de moyens financiers, la vertu de la rigueur, la justesse des choix et la lutte contre l’incivisme sont clamés.

Or nous constatons :

  1. Maintien obstiné de la réalisation du jardin botanique non prioritaire dont les coûts de fonctionnement et d’entretien seront conséquents.

  2. Après la dépense gadget des « lunettes laser » qui détourne nos policiers de certaines missions, le maire décide de gaspiller 8000€ pour une modification du POS à moins de 2 ans de l’adoption du PLU.. Satisfaction de VAR HABITAT particulièrement pressé pour cette réalisation rue DOL d’un bâtiment non conforme au POS. Or les logements prévus à l’emplacement des anciens garages municipaux n’apparaissent toujours pas et laissent ce site en ruine. Pourquoi ce gaspillage ? cette hate ? Une entente préalable aurait-elle eu lieu ? 

  3. Le budget ne prévoit pas d’augmentation des impôts communaux. Bravo, nous adhérons. Pourtant nos concitoyens subiront une augmentation très sensible puisque la CAD instaure une taxe foncière sur le bâti. Le maire et nos représentants ont voté ces impôts.Les investissements indispensables sont la raison invoquée. Quid des économies : arrêt des dépenses superflues, des personnels « casés » et des vice-présidents ( bien gratifiés) pour « acheter » le consensus politique. Alors double langage ou connivence ?

Un véritable glacis est réalisé en pleine zone verte boisée sans enquête publique en violation des règles d’urbanisme du POS pour des ULM et autres engins.. Par son immobilisme, le maire cautionne l’illégalité et la politique du fait accompli. Pourquoi cette opacité et ce silence ?

Monsieur le Maire déclare aussi et affiche toujours sa volonté d’élaborer un travail collaboratif et constructif avec l’opposition. Un bel exemple : création d’une commission consultative attractivité économique. Cette belle initiative sur un sujet des plus importants pour l’avenir est vidée de son sens. En effet Monsieur MATRAS a volontairement exclu toute participation de l’opposition… c’est à dire la majorité de la population.. Considère-t-il que le développement économique doit être réservé à sa seule obédience ? Veut-il avec des personnes bien choisies imposer des réalisations et des aménagements que la majorité des Flayoscais désapprouve?.

 

Pour FLAYOSC-DEMAIN : Jean-Paul TRUC, Odile SULTER-BOULOGNE, Patrice GRANDCLEMENT


Echo Flayoscais Décembre 2015

2015 a été une année morose et marquée par une très grande tristesse. Outre la persévérance des difficultés économiques qui développent le marasme, le terrorisme s’est installé et génère crainte et suspicion.

Nous souhaitons pour 2016 un véritable renouveau où l’optimisme, la sécurité, le bien vivre, l’espoir pour nos jeunes, ainsi que nos valeurs, doivent retrouver leurs places.

Localement, nous œuvrons pour que notre village conserve sa qualité de vie.

2016 sera une année importante pour l’avenir avec l’élaboration du PLU.

Flayosc Demain fera ses commentaires et ses propositions. Dès la fin Janvier, il publiera sur son site internet, des articles de réflexions sur l’aménagement du cadre de vie.

Nous avons déjà exprimé notre opposition à la modification du POS. Cette modification n’est qu’une dérogation accordée aux seuls constructeurs de logements sociaux ( non respect des alignements, augmentation du COS ). Cadeaux, incohérence, injustice caractérisent cette modification.

Nous sommes également opposés à la réalisation de logements sociaux sur le terrain Denizet en entrée de village. Quel accueil ! Quelle image offerte !

A notre grand regret, Flayosc, chef lieu de canton, se voit totalement envahi par les envies et faits de la CAD.

Notre seul but est l’intérêt de tous, conserver notre bien être et notre qualité de vie.

Nous vous souhaitons à tous, Flayoscaises et Flayoscais, une bonne et heureuse année 2016

 

Pour Flayosc Demain : Jean Paul TRUC, Odile SULTER-BOULOGNE, Patrice GRANDCLEMENT


Echo Flayoscais Avril 2016

Comme prévu, la modification du POS, au seul profit de bailleurs sociaux, a été adoptée. Aussi, nous nous y sommes opposés.

Dans quelques mois, le PLU abrogera automatiquement cette disposition, mais cette plaisanterie inutile aura coûté près de 5000€ à la collectivité.

Le budget primitif 2016 vient d’être voté. En équilibre, bien structuré, il permet de réaliser les incontournables et les urgences.

Mais, pour y parvenir, le choix du Maire repose uniquement sur une augmentation drastique des impôts. La note pour les Flayoscais sera très douloureuse (plus de 20% cumulé taxe d’habitation et taxe foncière).

On essaie d’expliquer avec une démonstration bien orientée, que cette hausse est inéluctable et courageuse. Or cette augmentation exorbitante n’est pas l’unique solution et ne résoudra pas tous nos besoins en investissement. C’est semble-t-il le choix de la sagesse et de la sécurité, c’est en fait uniquement celui de la facilité. Et vous verrez que lors du budget définitif on trouvera même de l’argent pour participer à nouveau aux financements des logements sociaux.

Nous restons fidèles à nos engagements soucieux de l’intérêt vital de nos concitoyens et de l’avenir de Flayosc.

Les élus de FLAYOSC-DEMAIN :

Jean-Paul TRUC, Odile SULTER-BOULOGNE, Patrice GRANDCLEMENT.


Echo Flayoscais Juillet 2016

 

Comme prévu la modification du POS, au seul profit des bailleurs sociaux a été adoptée. Aussi, nous nous y sommes opposés.

Dans quelques mois, le PLU abrogera automatiquement cette disposition, mais cette plaisanterie inutile aura coûté près de 5000€ à la collectivité

Le budget primitif 2016 vient d’être voté. En équilibre, comme l’impose la loi, il permet de réaliser les incontournables et les urgences.

Mais pour y parvenir le choix du Maire repose uniquement sur une augmentation des impôts. La note pour les Flayoscais sera très douloureuse ( plus de 20% cumulé taxe habitation et taxe foncière ).

On essais d’expliquer avec une démonstration bien orientée que cette hausse est inéluctable et courageuse. Or cette augmentation exorbitante n’est pas l’unique solution et ne résoudra pas tous nos besoins en investissements. C’est présenté comme le choix de la sagesse et de la sécurité, c’est en fait uniquement celui de la facilité. Et vous verrez que lors du budget définitif, on trouvera même de l’argent pour participer aux financements des logements sociaux.

 

Nous restons fidèles à nos engagements soucieux de l’intérêt vital de nos concitoyens et de l’avenir de Flayosc

Pour Flayosc Demain : Jean Paul TRUC, Odile SULTER-BOULOGNE, Patrice GRANDCLEMENT

Echo Flayoscais Novembre 2016

Après la taxe sur les maisons secondaires et logements vides, l’augmentation drastique des impôts locaux, un nouveau barème sur la consommation d’eau vient d’être adopté. Les recettes communales deviennent prospères avec l’argent des contribuables. Mais pour quels aménagements, quelles réalisations pour nos concitoyens ??

La préoccupation majeure actuelle semble être la liaison piétonnière Michelage-Safranier-terrain Denizet ( ouf, plus de jardin botanique ). Ce futur axe “d’avenir” nécessite tout de même un investissement de plus de 100 000€ pour des ETUDES !!!

Le 8 septembre le PLU sera présenté à la population. Nous pouvons qualifier ce document, qui intègre pleinement toutes les directives et contraintes imposées par la loi et le schéma de la CAD, de BON DEVOIR réalisé par un BON ELEVE . Nous y retrouvons fort heureusement des propositions et revendications définies dans notre programme et notre projet conceptuel déposé en Aout 2014. Le maire a même intégré l’idée de réaliser une crèche et un pole médical. Celui-ci doit se situer au cœur du village pour participer à la vie locale et répondre aux demandes des seniors et des professionnels .

Nous restons évidemment peu enthousiasme au gel des terrains disponibles pour la réalisation de logements sociaux dans un rayon de 600 m autour du centre du village.

Ces quelques 400 logements potentiels devraient générer l’arrivée d’environ 1500 habitants. Pour qui ?? la demande flayoscaise est très faible . Il faut imaginer les conséquences sociologiques, les équipements à réaliser, et les dispositions d’accueil et de soutien à prendre !!!   Mais il est vrai que l’échéance de l’ensemble des réalisations est lointaine, alors peu de risque pour notre maire d’une prise de conscience collective avant les prochaines élections….

Les élus de FLAYOSC DEMAIN : Jean-Paul TRUC / Odile SULTER / patrice GRANDCLEMENT


Echo Flayoscais Avril 2017


Pour ses vœux notre Maire a fait un très beau discours. Même si l’autosatisfaction est normale et compréhensible, l’éloges de tous ne l’est pas. Les investissements de certains n’étant pas perceptible !

Nous approuvons sa prise conscience tardive et la récupération de nos idées :

  1. Ineptie de la loi ALUR

  2. La mort des communes en les noyant dans les communautés d’agglomérations

  3. Réalisation d’une crèche et d’une maison médicale

Monsieur le Maire Fabien MATRAS critique et pourtant il incarne ce système : Maire, Vice-président de la CAD, président de la mission locale etc ..

Dans le PLU plus aucun terrain en zone urbaine n’est disponible pour des résidences normales qui attireraient des résidents actifs et retraités pour une plus grande vitalité du village ; Les plus beaux emplacements sont pour Var Habitat qui bénéficie en plus d’une subvention de 100000€ par an.

L’alignement sur la CAD est manifeste : adhésion à tous ses groupements et autres groupes d’études.

Alors s’il vous plait moins d’éloquence et de communication. La commune doit être le centre des préoccupations et non la CAD, le haut Verdon ou le positionnement politique opportuniste d’avenir.

Notre village n’est toujours pas embelli, le dynamisme commercial s’effiloche, nos médecins disparaissent, nos voiries attendent toujours mais les impôts ont augmenté de 330000€ pour quels investissements ?

Monsieur le Maire sous soutiendrons les projets d’intérêts justifiés, mais nous ne donnerons pas, comme certains faux opposants, procuration pour agir car la vigilance et les critiques sont le gage de la démocratie et vivifiant pour le progrès et la réflexion d’avenir.

 

Pour Flayosc Demain : Jean Paul TRUC, Odile SULTER-BOULOGNE, Patrice GRANDCLEMENT


Echo Flayoscais Juillet 2017

Le raz de marée du Macronisme a porté à la députation notre jeune maire. M. MATRAS a dévoilé toute son ambition pour faire carrière dans la politique et ses méandres.

Comme il était prévisible Flayosc n’était qu’un tremplin. Nul ne peut lui en vouloir, encore faudrait il qu’il démontre un investissement pour l’intérêt général et l’avenir du pays !

M. TAILLANDIER n’aura certainement que la seule ambition de s’occuper de notre commune. Il a démontré dans ses fonctions d’adjoint rigueur et compétence, honnêteté intellectuelle et a été le seul à animer des véritables commissions participatives.

Aussi nous le remercions d’avoir pris la charge de Maire car cela a évité l’aventure et des désagréments aux Flayoscais.

Une page est tournée, Flayosc Demain passera volontiers, si les vraies priorités sont prises en compte, de la critique constructive ( seule possibilité avec M. MATRAS ° à une coopération vigilante toujours indépendante et soucieuse du bien de Flayoscais et du devenir de notre village

Pour Flayosc Demain : Jean Paul TRUC, Odile SULTER-BOULOGNE, Patrice GRANDCLEMENT

Echo Flayoscais Octobre 2017

 

Après la taxe sur les maisons secondaires et logements vides, l’augmentation des impôts locaux, un nouveau barème sur la consommation d’eau vient d’être adopté. Les recettes communales deviennent prospères avec l’argent des contribuables.

Mais pour quels aménagements, quelles réalisations pour nos concitoyens ?

La préoccupation majeure actuelle semble être la liaison piétonnière Michelage – Safranier- terrain Denizet ( ouf ! plus de jardin botanique )

Ce futur axe ‘ d’avenir’ nécessite tout de même un investissement de plus de 100000€ uniquement pour les études !

Le 8 septembre le PLU sera présenté à la population. Nous pouvons qualifier ce document, qui intègre pleinement toutes les directives et contraintes imposées par la loi et le schéma de la CAD. Bon devoir réalisé par bon élève !

Nous y retrouvons, fort heureusement, des propositions et revendications définies dans notre programme et non projet conceptuel déposé en Août 2014. Le Maire a même intégré l’idée de réaliser une crèche et un pôle médical. Celui-ci doit se situer au cœur du village pour participer à la vie locale et répondre aux demandes des séniors et professionnels.

Nous montrons évidemment peu d’enthousiasme devant le gel des terrains disponibles pour la réalisation de logements sociaux dans un rayon de 600m autour du centre du village. Ces quelques 400 logements potentiels devraient générer l’arrivée d’environ 1500 nouveaux habitants. Pour qui, La demande Flayoscaise est très faible. Il faut imaginer les conséquences sociologiques, les équipements à réaliser et les dispositions d’accueil et de soutien à prendre !

 

Pour Flayosc Demain : Jean Paul TRUC, Odile SULTER-BOULOGNE, Patrice GRANDCLEMENT

Echo Flayoscais Décembre 2017

2017 aura marqué profondément la vie de la commune. Notre ancien maire et nouveau député a pris ses distances et semble oublier les contraintes et difficultés financières locales…

Baisse des dotations, suppression de la taxe d’habitation, augmentation drastique ( du racket injuste et injustifié ) des pénalités pour les logements sociaux sont programmés, créent un avenir incertain et inquiètent donc fort justement notre nouveau maire.

Le budget 2018 risque bien d’être le dernier ou l’investissement sera encore possible. Les choix deviennent donc cruciaux et fondamentaux. Il faut impérativement  » forcer » sur les voiries, éviter le saupoudrage et les choix secondaires. L’attractivité du village repose sur la qualité des prestations offertes par nos commerces et associations, mais aussi sur la propreté, l’entretien et un véritable fleurissement. Cela nécessite surtout de la volonté, sans beaucoup d’investissement….

 Nous vous souhaitons une excellente année, bonheur et santé, et que 2018 conserve son charme et la qualité de vie à notre village.

Les élus de Flayosc Demain : Jean-Paul TRUC, Odile SULTER-BOULOGNE, Patrice GRANDCLEMENT


Echo Flayoscais Mars 2018

2018 offrira à la commune des ressources équivalentes aux années précédentes,

il faut donc en profiter d’autant que les finances sont saines. Mais une gestion saine ne signifie pas forcément des choix et des investissements cohérents et judicieux qui répondent aux priorités et nécessités de la vie de nos concitoyens.

Les voiries restent le but majeur et doivent faire l’objet d’un effort de financement très conséquent. Le budget 2018 qui sera débattu devra refléter ces priorités et nous serons particulièrement vigilant sur les choix opérés.

Au delà de ces réalisations vitales, d’autres sujets de préoccupations doivent être pris en considération et traités rapidement :

  • La déchetterie véritable scandale qui perdure.

  • Finaliser le PLU qui vient d’être retoqué par le Préfet.

  • Trouver les solutions pour éviter la désertification médicale de la commune.

  • Stopper le déclin progressif de Flayosc qui sera accentué si une prolifération   des logements sociaux s’installe .

Voilà pour nous les principaux éléments de la feuille de route pour 2018.

Les élus de Flayosc Demain: Jean-Paul TRUC, Odile SULTER-BOULOGNE, Patrice GRANDCLEMENT 

Echo Flayoscais Juin 2018

Satisfaction sous Haute surveillance

Dans le dernier Flayosc MAG, monsieur le Maire s’est exprimé sur les logements pour actifs (terme pudique et trompeur pour désigner des logements sociaux). Il a reconnu que la loi était inadaptée et ne pouvait pas être supportée sans conséquences graves et irréversibles pour notre village. Voilà un constat réaliste avoué, important et satisfaisant. Jusqu’à présent FLAYOSC-DEMAIN ETAIT LE SEUL à dénoncer et s’opposer à cette loi absurde sur les logements sociaux.

Merci monsieur le Maire de nous rejoindre publiquement sur ce sujet vital et de dénoncer les risques et dangers de créer plus de 450 logements (soit d’accueillir 1400 à 2000 personnes).

Pour nous le salut ne viendra pas de notre ancien maire-député qui pour l’instant ne fait que beaucoup de communication .!!. Il faut continuer d’agir et mettre en œuvre une politique courageuse et réaliste pour contrer ces dangers et assurer le bien vivre ensemble et la sérénité des Flayoscais(es) qui sont aussi le gage de la dynamique collective dans l’intérêt de tous.

La prolifération des logements sociaux est contraire à l’harmonie, au bien vivre et ouvre la porte à une transformation de Flayosc en simple village banlieue…..

Comme pour les autres sujets vitaux et préoccupants évoqués précédemment, nous espérons et restons très vigilants.

Les élus de Flayosc-Demain : Jean-Paul TRUC; Odile SULTER-BOULOGNE; Patrice GRANDCLEMENT


Echo Flayoscais Septembre 2018

Normalement la rentrée est une période plutôt joyeuse ou des vœux sont formulés, des résolutions sont prises pour le succès de nos enfants et la réussite des projets.

Pour Flayosc-Demain cette rentrée est bien triste, Patrice GRANDCLEMENT nous a brutalement quitté nous laissant tous affligés.

Conseiller Municipal, notre compagnon de route et ami s’est engagé à nos cotés par conviction pour « son village de cœur » avec force et détermination.

Homme dynamique, enthousiaste et rigoureux, sa sincérité, son action efficace avec discrétion et surtout sa fidélité et son écoute pour les autres resteront gravées dans nos cœurs.

Comme dans sa vie active, il a toujours agi dans le seul et unique but celui de servir l’intérêt général.

Au nom de toutes et de tous, nous lui exprimons toute notre sympathie et notre profonde reconnaissance. Pour ce dernier voyage nous le remercions du fond du cœur et lui manifestons notre affection.

Patrice, par respect et conviction les élus et membres de Flayosc-Demain poursuivront leurs actions pour le bien des flayoscaises et Flayoscais.

Les élus de Flayosc-Demain : Jean-Paul TRUC , Odile SULTER-BOULOGNE


Echo Flayoscais Janvier 2019

Le dernier Flayosc Mag semblait enfin montrer une prise de conscience générale sur l’absurdité de la loi SRU. Ce ralliement à nos idées nous réjouissait. C’était trop beau, lors du dernier C.M.vote par TOUS (sauf Flayosc-Demain), en sus des 100 000€ déjà budgétés, d’une allocation de 140 000€ pour PROLETAZUR (constructeur des logements sociaux Montée de la Grand Vigne) pour palier son oubli de récupération de ses eaux pluviales. Ce financement des travaux à la charge du promoteur avec l’argent des flayoscais est scandaleux..!!! Depuis 2014 c’est plus de 500 000€ qui ont été donné aux promoteurs.

Cet argent aurait pu être plus utilement utilisé dans des aides à la réhabilitation des logements anciens aidés et investi dans un EHPAD pour nos anciens.

Les événements fin 2018 ont permis la reconnaissance du « ras le bol ». Après la mise en place de quelques mesures, le Président a lancé une consultation plus pacifique et moins risquée pour lui…Même si nous y croyons pas trop, il faut saisir l’occasion pour faire entendre notre voix et défendre nos idées.

  • Redonner aux communes et aux Maires les responsabilités et les moyens nécessaires pour agir.  Les communautés d’agglomérations concentrant uniquement les regroupements d’intérêts collectifs techniques.

  •  Modifier la loi SRU . Pour les communes inférieures à 8000 habitants ramener le taux des logements sociaux à moins de 10%. Taux suffisant pour répondre aux besoins en logement pour actifs en respectant sans perturbation le « vivre ensemble » et l’équilibre villageois.

  • Outre le RIC national, autoriser un RIC local (3% des électeurs) sur les grands sujets d’intérêts généraux. Ce RIC doit aussi s’appliquer aux communautés de communes.

L’optimisme nous pousse à souhaiter que 2019 soit une année ouverte sur les propositions ou les inquiétudes et les préoccupations quotidiennes soient véritablement prises en compte .La considération et le respect de tous doivent être la règle pour rétablir la sérénité et la confiance démocratique.

Flayoscaises, Flayoscais nous vous adressons tous nos vœux les meilleurs et souhaitons « un mieux vivre » dans notre village.

Les élus de Flayosc-Demain :Jean-Paul TRUC, Odile SULTER-BOULOGNE, Marie BEZACIER


Echo Flayoscais Mars 2019

La présentation des orientations budgétaires 2019 vient de se dérouler. Monsieur le Maire a très longuement présenté le contexte et les choix politiques nationaux qui s’imposent à nous.Tout cela pour démontrer qu’avec ces contraintes et orientations gouvernementales les prévisions budgétaires et la politique conduite s’adaptaient et étaient idéales…

Certes les contraintes existent, mais on peut soit simplement les déplorer et les accepter, soit au lieu de les subir, les contester et réagir en apportant des réponses à ces deux questions :

  • que doit on faire pour diminuer et atténuer ces contraintes pour Flayosc ?

  • quels sont les véritables choix prioritaires pour répondre à l’intérêt général et satisfaire le bien vivre de nos concitoyens ?

Ce sont ces choix et questions qui doivent être débattus pour trouver les solutions et non promulguer un satisfecit avec « nous avons fait le maximum ».

Comme d’habitude seuls les représentants de Flayosc-Demain ont entamé un débat en demandant des précisions et émettant des réserves sur certains choix et orientations proposés…Les membres de la majorité et des deux autres groupes de l’opposition se sont contentés d’un silence et d’un mutisme déconcertant et approbateur. Ne pas proposer, ne pas contredire semblent être leur devise et leur conception du débat démocratique. Cette position révèle surtout un manque d’imagination et d’idées novatrices pour notre village et le bien vivre de ses habitants.

 FLAYOSC-DEMAIN : Jean-Paul TRUC, Odile SULTER-BOULOGNE


Echo Flayoscais Juin 2019

Le dernier Flayosc Mag était consacré au bilan de la majorité municipale. Tout est bien, les actions, les choix et les réalisations évoqués sont  splendides.Donc un mandat pratiquement parfait !!! Si évidemment des choses utiles et nécessaires ont été réalisées (comment ne rien faire avec près de 3 millions € dépensés…) les Flayoscais sauront gratter le vernis et l’autosatisfaction pour apprécier et juger.

 

Nous commenterons en temps opportun ce bilan. Pour l’instant nous continuerons à œuvrer pour infléchir et proposer les choix qui nous semblent les plus judicieux pour  Flayosc et le bien vivre de nos concitoyens. Seul groupe d’opposition actif qui refuse toute compromission, nous poursuivrons notre rôle de vigilance et de critique constructive dans l’intérêt de tous et pour la survie de notre village.

 

Notre action, nos efforts de propositions et acharnements critiques ont tout de même permis quelques résultats marginaux mais significatifs pour palier les insuffisances et les incohérences 

  • Abandon par Mr le Maire du projet d’un Secteur de Mixité Sociale ( HLM) à michelage. Ce site doit rester une zone d’activités et de loisirs.

  • le projet Gaou Galin sur l’ancienne « décharge sans dépollution ni véritable prise en charge des eaux de pluie et de ruissellement sera totalement repris.

  • de mème le projet de la montée de la grande vigne (Proletazur) devrait intégrer le problème du rejet des eaux pour éviter des torrents d’eau sur les voies communales.

Pour tous les projets nous sommes à l’écoute des riverains pour les aider à faire entendre leurs justes revendications.

 

Nous vous souhaitons d’excellentes vacances pour oublier soucis et tracas et faire le plein d’énergie….

FLAYOSC-DEMAIN  jean-Paul TRUC, Odile SULTER BOULOGNE


Echo Flayoscais Octobre 2019

Les mois d’été ont permis d’accueillir touristes et vacanciers. Merci aux associations et à toutes celles et tous ceux qui ont œuvré pour les distraire et animer notre village. Vos actions participent à la fidélisation des visiteurs et concourent, avec les maisons d’hôtes et les commerces, au développement des séjours villégiatures.

Notre économie touristique repose en grande partie sur vous. Elle doit être mieux coordonnée et dynamisée et une véritable politique touristique doit être mise en place. Nous en avons besoin et tous ensemble nous y parviendrons.

Si l’animation et les commerces de bouches sont vitaux pour l’attractivité, l’aménagement paysagé et la propreté sont tout aussi importants. A ce jour, Flayosc est triste et souvent sale et ce n’est pas le bloc de béton du Vendumi d’un côté et les futurs HLM de l’entrée de ville de l’autre qui attireront touristes et futurs résidents !

La rentrée des classes, début septembre, s’est déroulée dans de bonnes conditions. Souhaitons au nouveau chef de cuisine la bienvenue.

Nos écoles avec les professeurs et animateurs offrent des enseignements et une éducation de qualité. Nous avons de la chance pour nos enfants et cette bonne réputation participe à l’attractivité des parents pour s’établir à Flayosc. Nous avons une école publique de qualité et enviée. Elle doit être conservée et âprement défendue.

Après la politique de la majorité municipales menées ces dernières années sur les choix et le quotidien des Flayoscais, l’affichage électoraliste de notre député ( qui redécouvre, en vue des prochaines échéances électorales, que Flayosc existe ) ne suffit pas à donner confiance en l’avenir.

Propreté, dynamisme, harmonie et bien vivre dans un environnement adapté et sécurisé doivent être les axes permanents et fondamentaux de la gestion communale.

Sans démagogie ni compromission, Flayosc Demain a toujours défendu ces valeurs et continuera à le faire pour le bien de tous et l’intérêt du village.

En 2020 l’avenir vous appartient !

Pour Flayosc Demain : Jean Paul TRUC, Odile SULTER-BOULOGNE