PLU Billets d’humeur

PLU billet d’humeur n°1

La tortue de Hermann, le papillon 

et

Le Flayoscais heureux

 

J’ai assisté le mardi 2 Décembre 2014 à la Salle Frédéric Mistral, avec grand intérêt, à la première réunion sur le PLU.

Cette réunion a été présentée par un bureau d’étude diligenté par la municipalité et rémunéré par nos soins, pour la réalisation complète du PLU jusqu’en 2017. Cette présentation avait pour elle, d’être parfaitement claire et j’y ai appris beaucoup de choses et en particulier que le PLU devra répondre aux exigences du SCOT (schéma de cohérence territoriale) imposé par la Communauté d’Agglomération et son président désavoué par les électeurs.

J’ai retenu 3 choses de cette réunion à caractère général :

  1. En premier lieu que la tortue de Hermann et qu’un certain papillon, qui avaient le bonheur de vivre sur notre commune, étaient des espèces protégées et qu’il était interdit par la loi de perturber leur écosystème.

  2. Deuxièmement que 80% des Flayoscais étaient des gens heureux qui vivaient dans un jardin d’Eden que toute la Communauté d’Agglomération voire la France nous enviait.

  3. Et enfin troisièmement, que Flayosc ne disposait que de 4.75% de logements sociaux.

Evidemment le lien de causalité entre le troisièmement et le deuxièmement a totalement échappé au bureau d’étude et à la municipalité.

Le PLU a donc vocation à protéger la tortue et le papillon et à détruire coûte que coûte une espèce insupportable voir nuisible : le Flayoscais heureux.

Pour ce faire, la municipalité a décidé de montrer sa bonne volonté afin de procéder à l’éradication de cette espèce en proposant d’introduire en masse sur son territoire afin de détruire son écosystème, un individu n’y vivant qu’en très faible quantité actuellement : l’habitant social.

Il a décidé ( dans le plus grand secret, condition indispensable pour surprendre le nuisible ), la construction de multiples logements sociaux . Le nombre  fixé par la préfecture est de 573 logements sociaux pour devenir enfin un bon élève auprès des instances dirigeantes, des grands commis de l’état et des politiques de tout poil qui vivent dans les quartiers les plus huppés, qui mettent les enfants dans les écoles privées et qui se permettent ensuite de vous faire la morale !!

Un petit calcul vite fait : 573 logements à 5 personnes par logement cela nous amène au chiffre délirant de 2865 nouveaux habitants sociaux pour parler politiquement correct.

Comme vous pouvez vous en rendre compte l’Eden est derrière nous et le pire est à venir, sauf si une association d’écologistes déclare le Flayoscais heureux comme espèce à protéger, ce qui paraît peu probable, au vu de leur représentant national qu’est Mme DUFLOT responsable de ces délires.

Je pense que Monsieur le Maire et son conseil municipal, qui ne parlent que de préservation du caractère provençal et agricole de notre beau village et qui présentent tous leurs tracts en provençal, devraient, avant d’aider la préfecture et la Communauté d’Agglomération à détruire notre village, organiser une résistance communale et un référendum pour savoir si les gens ne préfèrent pas payer les 100000€ par an de pénalité avec lesquels on nous rabat les oreilles, plutôt que de favoriser cette installation de masse de nouveaux arrivants que la commune est strictement incapable d’accueillir financièrement et que 80% de la population n’a surtout pas envie d’accueillir.

                                                           Bernard DESCHODT

                un Flayoscais heureux mais malheureusement sans doute pas pour longtemps


PLU billet d’humeur n°2

Le PLU ou la mort annoncée des petites communes comme FLAYOSC 

 

Suite à la deuxième réunion d’information publique sur le PLU relatif à la présentation du PADD (projet d’aménagement et de développement durable) par le bureau d’étude chargé par  Monsieur le Maire de la réalisation du PLU, il convient de retenir :

  • En conséquence de la Loi SRU de 2000 (JOSPIN), des Grenelle 1 et 2 de l’environnement ( SARKOZY ) et de la loi ALUR ( DUFLOT ), le PLU, pour l’État, doit s’appliquer dans toute sa rigueur avec les mêmes règles pour les très grandes villes et les villages comme Flayosc.

  • Préalablement, le POS était élaboré sous la seule autorité de la commune, et s’imposait à tous, même aux autorités de tutelles, ce qu’elles ne pouvaient plus tolérer.

  • Le PLU, sous le faux prétexte du développement durable ( expression on ne peut plus obscure ) va entraîner la perte totale de l’autonomie de la commune dans la gestion de son habitat. Le PLU est rédigé sous le contrôle strict des communautés d’agglomérations, de la préfecture et de différents organismes d’Etat. Cette reprise en mains avec le PLU permet ainsi à l’Etat d’imposer aux communes sa vision de l’habitat. Les communes sont de toute façon piégées puisque si elles ne présentent pas avant 2017 un PLU qui passe sous les fourches caudines de la loi ALUR, elles perdront définitivement le peu de contrôle qui leur reste. On parle même déjà de la reprise en main de la gestion de l’habitat par les communautés d’agglomérations au détriment des communes !

  • L’État a décidé de faire disparaître les petites communes en les asphyxiant financièrement. En supprimant les subventions tout en leur faisant supporter des frais relevant de l’Etat (voir la loi PEILLON) et en leur imposant des amendes insupportables financièrement si le Maire refuse d’appliquer la loi ALUR au niveau des quotas délirants des logements sociaux pour de petites communes telles que FLAYOSC.

Deux éléments dominent le PLU :

  1. Le zonage avec disparition des zones NB. On sera soit U ( Ua Ub Uc c’est selon ) soit N. Beaucoup de gens ayant des terrains en zone NB vont se retrouver spoliés par l’Etat. la Loi ALUR impose la concentration urbaine !!!! Plus question de vivre heureux sur un terrain de 2000m2, Tout le monde en lotissements !!!

  1. L’habitat social sur lequel s’est longuement étendu Monsieur le Maire, en répétant systématiquement : ne soyez pas inquiets !!! Monsieur le Maire,  les Flayoscais sont inquiets sur leur avenir ( comme tous les Français d’ailleurs ) : c’est ce qui explique le vote FN à plus de 40% à Flayosc lors des dernières élections départementales. En 30 ans l’habitat social est passé des HLM réservés aux français à petits revenus à un habitat réservé exclusivement aux immigrés. Qui sont les premiers à pâtir de cette politique : nos enfants ! s’ils veulent s’installer à Flayosc; Les terrains sont hors de prix et tous les futurs logements sociaux sont déjà réservés et ils en sont de fait exclus. La mixité sociale n’a jamais existé et n’existera jamais si on continue à faire des ensembles HLM, dans  lesquels on concentre des immigrés. On crée ainsi des ensembles où le communautarisme ( voir plus ) peut se développer sans aucune opposition de l’Etat qui a démissionné depuis longtemps sur ce problème. Les événements de ces derniers jours, sont là pour nous rappeler qu’à force de ne pas faire respecter, quelque soit le parti en place, les lois de la République dans ces ensembles par lâcheté ou par intérêt, on s’expose immanquablement au pire. 

  • Réagissez lors de l’enquête publique en vous opposant au diktat de l’Etat et en luttant pour conserver votre bien et la douceur de vivre de Flayosc.

Docteur Bernard DESCHODT

NB : je n’ai aucun terrain en zone NB ni ailleurs !!